M1 carbine REEL STEEL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

M1 carbine REEL STEEL

Message par kaamelott lancelot le Jeu 7 Fév - 18:44

M1 carbine en anglaisconçue par Winchester, et produit par de nombreuses autres firmes américaine, est l'arme individuelle la plus produite par les États-Unis durant la Seconde Guerre mondiale, avec 6 332 000 exemplaires construit à la fin du conflit.




Conception

C'est en 1937 qu'a commencé, aux États-Unis, la production du fusil M1 semi-automatique ou Garand, un fusil de conception Springfield, et produit par de nombreuses autres firmes américaine.

Mais en 1940, l'US Army, après un examen de l'équipement de ses unités combattantes, exprima la nécessité de disposer d'une carabine d'un stockage et d'un maniement facile, pouvant être utilisé d'une main tel un pistolet. Plusieurs manufactures d'armement entrèrent alors en compétition et présentèrent leur projet. Le projet Winchester l'emporta et fut retenu sous le nom de carabine calibre 30-M1.

La carabine M1 avait un mécanisme copiant fidèlement celui du M1-Garand (adapté à une munition de calibre inférieur) qui fonctionnait par emprunt des gaz produit par la combustion de la poudre de la munition. Elle tirait une munition dite .30 carbine (7,62x33mm), d'une puissance intermédiaire entre celle d'une cartouche de pistolet et celle d'un fusil.

La carabine connut un succès immédiat. Elle était légère et très maniable, et fût adoptée par de nombreuse unité non combattante, tel que les artilleurs ou les servants d'unité blindé, mais aussi par les soldats ayant une fonction secondaire tel les radios et les médecins.

Mais elle présentait un inconvénient majeur, inhérent à la nature de la cartouche de faible puissance qu'elle utilisait : la portée pratique efficace n'était que d'environ 150 mètres et une balle ne suffisait souvent pas à neutraliser un ennemi.

La production en masse commença en septembre 1941 et sa mise en service eut lieu en juillet 1942.


Essentiellement fabriquée à l'origine pour les unités de second échelon comme le génie ou les transmissions, son emploi s'étendit rapidement à certains personnels du front comme les officiers et les servants des pièces d'artillerie.

En effet, la carabine était plus légère que le fusil M1, contenait plus de cartouches (15 à 30 cartouches de 7.62 mm contre Cool, mais n'était que peu précise par rapport a Garand.

Les unités parachutistes en furent équipé et les Marines l'employèrent lors des combats dans la jungle des îles du Pacifique.

La Wehrmacht la jugea assez valable pour l'utiliser elle-même sous le nom de Selbstladekarabiner 455 (a), dès qu'elle en eut saisi un assez grand nombre, dans les dernières phases de la guerre en Europe. Elle fut très appréciée par les Waffen-SS.

Utilisée dans de nombreux conflits jusqu'aux années 1960 par les forces américaines ou leurs alliés, elle équipa en outre, la Belgique, le Sud-Viêt Nam et la France.

Ainsi la carabine M1 arma-t-elle les soldats français lors des guerres d'Indochine, de Corée et d'Algérie. Elle demeura embarquée dans les avions et hélicoptères français jusqu'à la première Guerre du Golfe. Des forces de police (comme la PJ) la conservèrent jusqu'aux années 1990, surtout en raison de sa cartouche de faible puissance qui convient mieux aux circonstances dans lesquelles elles doivent intervenir.

De nombreux exemplaires d'une version "civile" sont vendus de nos jours aux États-Unis et en Israël

* M1A1 : version destinée aux troupes parachutistes ; la M1A1 est très proche de la M1, mais diffère extérieurement par une crosse métallique pliante se rabattant sur la côté pour prendre moins de place lors des parachutages. Cette version fut construite à 150 000 exemplaires.

* M2 : version de la M1 avec une mécanique modifiée permettant le tir semi-automatique ou automatique à une cadence de 750 coups par minute. Le chargeur utilisé avec la M2 est un plus grand, de 30 coups et de forme incurvée, qui pouvait également être monté sur les M1 et M1A1. La M2 fut produite à partir d'avril 1945 à environ 500 000 exemplaires. À ceux-ci s'ajoutent de nombreuses M1 transformées en M2 après 1945 grâce au kit de conversion T17. La M2 ne semble pas avoir été employée pendant la Seconde Guerre mondiale mais connut le feu durant la guerre de Corée aux mains des Américains, puis pendant celle du Viêt Nam, à la fois par les Américains (avant l'apparition du M16) et les Sud-vietnamiens.

* M3 : version de tir de précision nocturne basée sur la M2, appelée à l'origine T3. L'appareil de visée, le système Bell & Howell M2 (alias T120) Sniperscope, est un système de vision nocturne de première génération dit « actif » : il utilise un phare émettant dans l'infrarouge pour « éclairer » la zone visée avec une lumière infrarouge (donc imperceptible par l'œil humain) ; une lunette grossissant 4 x, alimentée par batterie, convertit l'image perçue en infrarouge en une image visible par le tireur. Ce système est lourd et à une faible portée. La M2 a été choisie car son faible poids compense celui du système de visée, et sa faible portée n'est pas un problème compte tenu de la faible portée permise par le système. La M3 fut produite à partir d'août 1945, et en faible nombre (entre 1900 et 2000 exemplaires[1]). La M3 n'a quasiment pas été utilisée pendant la Seconde Guerre mondiale (il semble que des T3 aient été utilisées pendant la bataille d'Okinawa), mais elle le fut pendant la guerre de Corée




avatar
kaamelott lancelot
Paysan

Messages : 1486
Date d'inscription : 12/01/2008
Age : 32
Localisation : wasselonne

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum