MAS 36

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MAS 36

Message par kaamelott lancelot le Mer 27 Fév - 23:36

Le fusil modèle 1936 est adopté par l’armée française pour remplacer le Lebel modèle 1886/93 ainsi que les armes du système Berthier modèle 07/15M16 et 1892M16. Il était fabriqué par la Manufacture d’Armes de Saint-Étienne. L’arme, utilisée pendant près de 4 décennies, est appelée simplement MAS 36 par ses utilisateurs militaires.

L’arme se présente comme une logique évolution-simplification du système Mauser dont il emprunte le magasin de 5 cartouches en quinconce.La culasse,elle,est largement simplifiée :elle comporte deux tenons de vérouillage dans sa partie arrière et ne se compose que de 5 éléments démontables : 1/le corps de la culasse ; 2/le bouchon arrière ; 3/le percuteur ; 4/le ressort du percuteur ; 5/l’extracteur (en theorie,non amovible). Une des autres caractéristiques de cette arme est de ne pas posséder de sureté. Les derniers avatars du système MAS 36, sont les armes de précision militaires FRF1 et FRF2, dont le lien de parenté avec leur ainé est indéniable.

Versions et dérivés

Il existe 4 versions du MAS 1936.

MAS 36 CR 39

Version munie d’une crosse repliable (en métal) adoptée en 1939 par les chasseurs alpins. Elle est légèrement plus courte que le MAS 36. Elle fut utilisée à Narvik pour la première fois en mai-juin 1940. Après 1945, elle fut distribuée aux parachustistes français combattant en Indochine et en Algérie

MAS 36 LG 48

C’est un MAS 36 muni d’un canon renforcé et d’une alidade de visée permettant de tirer la grenade à fusil 1937. Il a été adopté en 1948 et employé en Indochine.

MAS 36/51

Ce modèle est doté d’un canon fait pour lancer des grenades à empennage de 22 mm en tir antipersonnel,antichar ou d’exercice en tir tendu ou tir vertical. Certains exemplaires ont été équipés d’un manchon de type "tromblon" destiné au tir de lacrymogènes et fumigènes pour les opérations de maintient de l’ordre



Diffusion

En plus de la France (Armée de Terre, Armée de l’Air, Marine Nationale et Gendarmerie Nationale, Milice française), les 1200000 fusils MAS 36 furent réglementaires dans (parfois encore) les armées de nombreuses anciennes colonies françaises en Afrique(Algérie, Bénin, Burundi,Cameroun, Centrafrique, Comores, Congo, Côte d’Ivoire, Djibouti,Gabon, Guinée, Guinée-Bissau, Madagascar, Maroc, Mauritanie, Niger, Sénégal, Seychelles et Tchad). De même, il a été fourni aux supplétifs levés au Cambodge, Laos et dans l’État du Viêt Nam lors de la Guerre d’Indochine. Im se retrouva ainsi aux mains du Viêt Minh. Pendant la Guerre du Vietnam, il termina sa carrière militaire indochinoise dans les rangs des frères ennemis du Viêtcong et de l’ARVN

kaamelott lancelot
Paysan

Messages : 1486
Date d'inscription : 12/01/2008
Age : 32
Localisation : wasselonne

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum