L'attaque de Pearl Harbor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'attaque de Pearl Harbor

Message par kaamelott lancelot le Mer 27 Fév - 10:33

Hawaï
La stratégie de Yamamoto: écraser les forces ennemies

Alors que la plupart des dirigeants militaires japonais prônaient une attitude défensive face aux États-Unis, Yamamoto voulait écraser les forces ennemies dès le départ pour après avoir le champ libre: pour cette raison, il conçoit une attaque sur Pearl Harbor, la base militaire américaine ou était entreposé une grande partie de leur flotte du Pacifique.
Un Zero survolant Pearl Harbor



Pour cela, il s'est basé sur l'attaque, opération Judgment, du 11 novembre 1940 mené par les Britanniques sur le port de Tarente et où le porte-avion Illustrious a envoyé 21 avions en deux vagues pour mettre hors combat 3 navires italiens.

Yamamoto prépare donc une force, sous les ordres de Chuichi Nagumo comprenant: 6 porte-avions (Kaga, Akagi, Hiryu, Soryu, Zuikaku et Shokaku) transportant 450 appareils, 5 croiseurs, 9 destroyers, 3 sous-marins pour éclairer la voie et 8 pétroliers pour le ravitaillement. L'attaque est prévu pour le 7 décembre à l'aube, le 7 étant un dimanche et donc tout est tranquille.
Le port en flammes



En plus de l'aviation, plusieurs sous-marins de poche sont transportés par de gros sous-marins pour compléter l'attaque. Le 22 novembre, les 31 navires sont réunis dans une des baies de l'île d'Etorofou, dans les Kouriles.

Le 26, la flotte appareille et suit le 42e parallèle vers l'est puisque le secteur est souvent dans le brouillard. Les Japonais avaient des espions sur l'île qui, par un code lumineux simple relayé par un sous-marin croisant au large, donnaient la position des navires de guerre ainsi que tout départ ou arrivée.

Le 2 décembre, en mer entre les Kouriles et Hawaii, l'amiral Nagumo reçu le message codé convenu: Escaladez le mont Niitaka, qui lui signifiait d'attaquer les Américains à Pearl Harbor.
L'USS West Virginia en feu



Les Américains avaient réussi à décoder les messages entre diplomates japonais et donc, lorsque le 6 décembre les négociateurs japonais à Washington reçurent des instructions en 14 points leurs disant de rompre toutes négociations, ils savaient que la guerre allait éclater, mais ils n'ont rien fait.

De plus, les Américains croyaient, vu les concentrations de troupes présentes, que les Japonais allaient attaquer les îles du sud et la Malaisie ; ils ne croyaient pas à une attaque dirigée directement contre leurs bâtiments. Mais il n'empêche que Pearl Harbor avait reçu un avertissement de guerre imminente, mais les généraux sur place ont pris des dispositions anti-sabotage qui les ont fait rassembler les avions pour mieux les surveiller.
L'Arizona en feu


7 décembre 1941 à 6h00: l'attaque sur Pearl Harbor

Le 7 décembre à 6h00, à 370km de Pearl Harbor, l'amiral Nagumo fait décoller une première vague de 183 avions (50 bombardiers, 51 bombardiers en piqué, 40 avions-torpilleurs et le reste en chasseurs).

Vers 7h00, un radar américain repère la formation aérienne à 250km, mais l'information est interprétée comme étant le vol de forteresses volantes qui était prévu venant de Californie. À 7h50, le premier chasseur est en vu de Pearl Harbor et à 7h53 il confirmait l'attaque surprise.

5 minutes plus tard, le contre-amiral Patrick Bellinger hurlait dans le micro: " Attaque aérienne sur Pearl Harbor. Ce n'est pas un exercice! "
Une attaque en deux temps

Le matin du 7 décembre 1941, 127 vaisseaux étaient enregistrés au port de Pearl Harbor, dont 94 étaient au mouillage.

Cependant, les 3 porte-avions Saratoga, Lexington et Enterprise ainsi que 13 croiseurs étaient en patrouille au large. Les Japonais concentrèrent leur attaque sur les 7 cuirassés (Arizona, Oklahoma, West Virginia, California, Nevada, Maryland et Tennessee) amarrés deux par deux le long de l'île Ford; île située au centre de la baie.

L'Arizona reçu le premier une bombe de 800kg qui fit sauter l'avant alors qu'une deuxième bombe tombait par la cheminée dans la salle des machines; brisant le navire en deux et tuant par le fait même 1106 hommes sur une possibilité de 1500.

L'Oklahoma reçu trois torpilles sur son flanc gauche, ce qui le fit chavirer, gardant dans son ventre des matelots qui agonisèrent dans le noir pendant 17 jours.

Le West Virginia et le California reçurent des torpilles aussi et ils auraient chaviré si ce n'avait été de leurs matelots qui s'efforcèrent de les redresser. Le Nevada reçu une torpille et deux bombes mais resta à flots.

Le Maryland et le Tennessee ne subirent que des dommages légers et 15 jours après ils étaient prêts au combat avec le cuirassé Pennsylvania qui était en cale sèche lors de l'attaque. En plus des cuirassés, les avions japonais endommagèrent 3 croiseurs et 3 destroyers.

À 7h15, la deuxième vague d'avions décolla des porte-avions japonais. Cette deuxième vague était composé de 54 bombardiers, 80 bombardiers en piqué et 36 chasseurs. En plus de compléter la première vague, elle concentra son action sur les installations de l'île Ford, sur les quais d'hydravions et sur les 2 bases aériennes détruisant ainsi 65 appareils.

L'amiral Nagumo se refusa à envoyer sa première vague pour une deuxième passe, estimant que les défenses seraient établies et il mit donc le cap au nord pour rentrer à la base vers 13h00. La deuxième attaque par sous-marins fut pour sa part un échec total parce qu'entre autres la surveillance était trop forte.
Bilan: 2403 Américains tués et 1178 blessés contre 29 avions et 55 aviateurs du côté Japonais

Lors de leur retour, l'un des sous-marins transporteurs, I-170, fut coulé par un appareil de l'Enterprise. 50 minutes après que le premier bombardement, les diplomates japonais remettaient la déclaration de guerre officielle. 2403 Américains furent tués et 1178 blessés contre 29 avions et 55 aviateurs du côté Japonais. Dans leur attaque, les Japonais n'ont pas inclus la destruction des réservoirs de carburants qui aurait immobilisé la flotte.

En définitive, les Américains perdirent 2 cuirassés et durent réparer les 6 autres, mais ils restèrent fort de leur trois porte-avions (Lexington, Saratoga et Enterprise) et du restant de leur flotte de 44 destroyers, de 16 croiseurs et 16 sous-marins. De plus, le chef des opérations navales, le vice-amiral Stark, fit repasser le canal de Panama à une partie de sa flotte d'Atlantique incluant le porte-avion Yorktown.

L'attaque eu deux impacts majeurs: l'attaque surprise unifia tous les Américains dans un but de revanche et les stratèges américains durent modifier leurs plans d'attaque en fonction du restant de la flotte, soit compter entièrement sur les porte-avions pour faire la bataille (un succès). Cette attaque a beau avoir démoralisé les Américains, avoir fait d'énormes dommages à la force militaire américaine, elle fut la piqûre qui réveilla le géant américain.

Cette attaque provoqua un énorme mouvement patriotique en Amérique, ce qui les fit entrer dans la Seconde Guerre mondiale avec une plus grande envie de vaincre que toutes les autres armées du monde qui commençait à s' épuiser due au conflit qui s'intensifiait (surtout en Europe). Grâce à leur détermination et à leur énorme puissance économique, les Américains furent ceux qui changèrent le cours de la guerre, en montrant au monde entier que cette attaque n'avait rien fait d'autre que de les réveiller.
avatar
kaamelott lancelot
Paysan

Messages : 1486
Date d'inscription : 12/01/2008
Age : 33
Localisation : wasselonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'attaque de Pearl Harbor

Message par KAAMELOTT arthur le Mer 27 Fév - 10:46

la vache 17 jours a mourir dans le noir on fond d'un bateau ....l'enfer!
avatar
KAAMELOTT arthur
Chevalier KAAMELOTT

Messages : 9154
Date d'inscription : 04/12/2007
Age : 38
Localisation : huttenheim

http://kaamelott-airsoft67.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'attaque de Pearl Harbor

Message par kaamelott lancelot le Mer 27 Fév - 10:47

Les avis japonais étaient partagés, c'est finalement de l'amiral Isoroku Yamamoto que vint l'idée d'attaquer la base navale américaine à Pearl Harbor, sur l'île d'Oahu, à Hawaï, afin de détruire l'importante flotte qui y était basée, et d'empêcher ainsi les États-Unis d'intervenir dans le Pacifique à l'encontre du Japon.

carte pearl-harbor

Disposition des bâtiments de guerre américains à Pearl Harbor



31 navires quittèrent le Japon le 26 novembre, partant directement vers Oahu. Depuis cette date jusqu'au 7 décembre, les négociations entre les gouvernements se poursuivirent, alors que cette flotte de guerre se dirigeait déja vers son objectif. Parmi les bâtiments japonais se trouvaient six porte-avions, (Shokaku, Kaga, Hiryu, Akagi, Soryu, Zuikaku), transportant près de 450 appareils : bombardiers Nakajima B5N2 "Kate", bombardiers en piqué Aichi D3A-1 "Val", et chasseurs Mitsubishi A6M "Zéro".
d3a1

Bombardier en piqué Aichi D3A-1 "Val", embarqué sur le porte-avions "Akagi"


La flotte japonaise lança la première vague de l'attaque le 7 décembre 1941 à 6h, à 370km de Pearl Harbor. 183 appareils décollèrent. Un radar aérien au Nord de l'île repéra les appareils ennemis, mais ces derniers furent identifiés comme étant une formation de B-17 "Flying Fortress" qui était attendue ce jour là, et qui fut interceptée par les chasseurs japonais.
a6m

Mitsubishi A6M "zero" embarqué sur le porte-avions "Kaga"

b5n2

Nakajima B5N2 du porte-avions 'Akagi"


Cinq sous-marins de poche furent envoyés en reconnaissance vers le port d'Oahu, l'un d'eux fut repéré et coulé par l'USS Ward, les autres renoncèrent à forcer le passage vers les navires américains. Alors que la première vague aérienne arrivait sur Pearl Harbor, la seconde décolla des porte-avions. L'objectif était d'abord de détruire les réservoirs de pétrole, ainsi que les aérodromes d'Hickam field et de Wheeler field, puis d'attaquer les navires amarrés près de Ford Island, en particulier les cuirassés Arizona, Oklahoma,West Virginia, California, Nevada, Maryland et Tennessee qui, rangés deux par deux, formaient "l'allée des cuirassés" ; il était ainsi aisé pour les Japonais d'infliger de sérieux dégâts à de nombreux bâtiments, et d'en couler plusieurs.


Organisation du raid japonais sur Pearl Harbor



L'Arizona fut brisé en deux par deux bombes de 800kg, et coulé avec un millier de marins à son bord. L'Oklahoma fut également touché par trois torpilles, et se coucha sur le flanc dans la rade de Ford Island, gardant également à son bord ses matelots, qui trouvèrent la mort prisonniers de la carcasse du cuirassé. Les navires West Virginia, California, et Nevada reçurent également des torpilles, mais furent maintenus à flots par leur équipage. Le Tennessee et le Maryland furent endommagés, et purent ensuite participer aux nouveaux combats dans le Pacifique. Quelques Curtiss P-40 tentèrent de décoller mais ils furent détruits au sol ainsi que la quasi-totalité des appareils Wheeler field, d'Hickam Field et d'Ewa.


photo pearl-harbor

Vue aérienne de Ford Island durant l'attaque de Pearl Harbor



La seconde vague japonaise rencontra une défense anti-aérienne beaucoup plus organisée. Elle se concentra sur le Pennsylvania et sur le Nevada, ainsi que sur des installations portuaires. L'amiral Nagumo renonça ensuite à envoyer une troisième vague, ne bénéficiant plus de l'effet de surprise. Les pertes américaines furent importantes : 2 cuirassés coulés, 6 cuirassés endommagés, 3 croiseurs et 3 destroyers coulés, 188 avions détruits, 155 avions endommagés, 2043 tués. Ces pertes ne furent cependant pas décisives, les 3 porte-avions américains Lexington, Saratoga et Enterprise étant absents le jour de l'attaque. Le porte-avions Yorktown quitta l'Atlantique pour renforcer la flotte du Pacifique quelques jours plus tard.

pearl-harbor

Sauvetage des matelots du cuirassé West Virginia



Du côté japonais, 29 avions furent abattus et 55 aviateurs tués durant l'attaque, deux pilotes américains, le lieutenant Kennett Taylor et le lieutenant George Welch, parvinrent à décoller d'Haleiwa field, le seul terrain non bombardé, à bord de leur chasseur P-40. Taylor fut blessé durant l'affrontement, et rejoignit l'aérodrome après avoir abattu 2 appareils japonais, tandis que Welch en descendait 4.


P-40 du Lieutenant George Welch



Le Japon envoya bien une déclaration de guerre aux États-Unis, mais celle-ci ne fut reçue qu'après l'attaque. Du côté des services d'espionnage américains, du fait de nombreux contretemps, l'imminence d'une attaque japonaise dans le Pacifique ne fut annoncée qu'après la destruction de la flotte de Pearl Harbor.

Le lendemain du raid japonais à Pearl Harbor, le Président des États-Unis Franklin Delano Roosevelt délivra un discours au Parlement, demandant de voter l'état de guerre entre les USA et l'Empire du Japon. Le congrès vota en faveur de cette entrée en guerre à l'unanimité moins une voix. Le 9 décembre, le quotidien Los Angeles Time, le journal le plus isolationniste des États-Unis titrait : "Condamnation à mort d'un chien enragé".
avatar
kaamelott lancelot
Paysan

Messages : 1486
Date d'inscription : 12/01/2008
Age : 33
Localisation : wasselonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'attaque de Pearl Harbor

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum